ARTICLES MES ARTICLES

LA CHRONIQUE DE LA SOPHROLOGUE - C’EST DÉCIDÉ, J’ARRÊTE DE RÂLER !

March 19, 2015

En moyenne, une personne râle entre 15 et 30 fois par jour. On râle sur la lenteur des enfants, la famille, le patron qui en demande toujours plus ou le conjoint qui ne nous comprend pas ! On s’essouffle, on proteste et pourtant rien ne change, c’est comme si on ne nous entendait pas. Certaines, pour ne plus passer pour “râleuse”, se taisent et se mettent à tout faire toute seule. Derrière chaque râleuse ou “taiseuse”, se cache une femme dont les besoins et désirs profonds ont été étouffés et il est temps que cela change! Pour cela, je vous propose le challenge “C’est décidé, j’arrête de râler sur 21 jours consécutifs”. Pourquoi 21 jours ? Car c’est le temps nécessaire pour créer une nouvelle habitude.   

 

Arrêter de râler veut dire tout accepter?   

 

Attention, arrêter de râler, ne signifie pas se résigner, bien au contraire, il s’agit de faire face aux problèmes objectivement et de trouver des solutions efficaces et durables tout en modifiant nos réactions par rapport aux frustrations. C’est se responsabiliser et responsabiliser les autres car vous allez avoir besoin de la collaboration de tous. C’est aussi prendre en compte les émotions de chacun, derrière les cris et les larmes, se cachent des émotions non verbalisées sur lesquelles il faudra mettre des mots. ! Mais c’est avant tout reconnaitre et identifier qu’à travers les cris, vous exprimez vos besoins non respectés. Alors quels sont-ils ? Besoin de reconnaissance, d’amour, de sécurité affective, de calme, d’ordre, de respect ?  Arrêter de râler permet de mieux s’affirmer   

 

C’est en se reliant à ses propres besoins et valeurs que l’on retrouve l'estime de soi et la sensation d’être entendue et respectée dans son intégrité. Tout au long de ce challenge, vous allez redécouvrir ce qui est vraiment important, comme par exemple prendre du temps pour soi, en vous mettant en priorité car n’oublions pas que c’est en se nourrissant soi que l’on peut vraiment être présent aux autres. Voici 5 conseils pour bien débuter ce challenge:   

 

- Et si au lieu de râler sur ce qui ne va pas, on commençait par célébrer ce qui va bien? Par exemple, prendre le temps au diner pour parler des petits moments de joie de la journée. - Souvent nos râleries incessantes découlent de notre manque cruel de sommeil, alors, on se donne rendez vous au lit 30 mn plus tôt que d’habitude pour se lever avec le sourire.

 

 - On écrit un planning bien organisé avec les responsabilités de chacun. Ce planning sera le ciment de notre liberté en s’offrant du temps pour soi. 

 

- On ose demander de la reconnaissance pour ce que l’on fait au lieu de ruminer dans son coin. Oui, on mérite un compliment pour ces vacances bien préparées, ce bon repas ou ce dossier rondement mené. 

 

- On s’était pourtant promise de ne pas laisser le quotidien nous dévorer et pourtant on ne fait plus rien pour soi. Alors reprendre la vie en mains en s’inscrivant à une activité ou en prévoyant une découverte de ville, de musées, de cinéma au moins tous les 90 jours et à deux, c’est encore mieux !    

 

Alors, prête à relever le défi ? ! Il n’est jamais trop tard pour reconquérir la paix et la joie de vivre !   

 

Pour tous les détails dans ce changement de vie, je vous recommande le site de Christine Lewicki, initiatrice de “ J’arrête de râler ”: http://jarretederaler.com   

 

N’hésitez pas, comme de nombreuses lectrices, à me faire part de vos doutes, questionnements et réussites.

 

 Aude Mahoudeau-Campoyer - Sophrologue +852 6256 0406 / sophrologyhk@hotmail.com   http://www.sophrologyhk.com/   

Please reload

All Rights Reserved © 2017